Une maman donne naissance à un bébé mort-né. Elle écrit ce poème émouvant à son intention qui se répand sur la toile.



Une maman donne naissance à un bébé mort-né. Elle écrit ce poème émouvant à son intention qui se répand sur la toile.

D’après les spécialistes une grossesse sur 4 n’arrive pas à terme, et se termine par une fausse couche ou encore un bébé mort-né. Personne ne peut imaginer la détresse d’une maman lorsque, après neuf mois de grossesse, celle-ci perd son enfant. C’est une expérience traumatisante qui marque les esprits à vie.

Une jeune femme, Darl Rivera Maclintal a malheureusement vécu cette triste et difficile expérience il y a quelque temps. Envahie par la douleur et le chagrin d’avoir perdu sa fille, Darl Rivera décide de lui dédier un poème.


La grossesse de Darl Rivera se déroulait normalement jusqu’à ce que, à la 24e semaine, le cœur de son bébé cesse de battre. Lorsque le médecin leur annonce la terrible nouvelle, Darl et son mari PJ ont l’impression de recevoir un violent coup de poignard dans le cœur. L’accouchement de Darl a donc été provoqué, pour éviter de mettre sa vie en danger.

« Elle n’a pas eu à respirer pour changer nos vies ou pour nous faire l’aimer. Même pendant ce très court instant où elle a été avec nous, elle est parvenue à vivre pleinement sa vie parce qu’elle a accompli son but » raconte Darl.

Voici l’émouvant poème de Darl Rivera dans lequel elle parle de ce qu’elle ressent, après la perte de sa fille.

« Notre magnifique ange

venue silencieusement dans notre monde

Ça n’avait pas d’importance

dès que l’on t’a vue nous étions comblés.

Toutes les questions, toute la douleur et les peurs

se sont envolées dans l’obscurité de la nuit ;

alors que je te tenais contre mon sein,

chérissant ce moment intime.

Peu après minuit le prêtre est venu,

pour te bénir et te baptiser au nom du Christ,

Notre enfant, sache que si l’amour aurait pu te sauver,

tu serais immortelle

Maintenant, tu es dans les bras de Dieu

ici-bas, tu es dans nos cœurs jusqu’à ce que l’on te rejoigne.

Merci de m’avoir montré

à quel point ton papa m’aime

à quel point notre famille et nos amis nous aiment.

Merci de nous avoir montré le pouvoir de l’amour de Dieu.

Je pense que tu étais trop belle pour vivre sur Terre.

Tu es née avec des ailes, tu étais destinée à voler.

Ta place est au ciel.

Tu n’as peut-être pas vu le monde,

mais pour nous tu étais notre monde. »




Partagez avec vos amis:

Comments

comments