A 8 ans, il a subi 13 opérations pour des maladies inventées par sa mère



A 8 ans, il a subi 13 opérations pour des maladies inventées par sa mère

Une Américaine de 34 ans est inculpée pour coups et blessures sur son fils. Elle est accusée de l’avoir emmené 323 fois chez le médecin et de lui avoir fait subir 13 opérations… pour rien.

Il s’agirait d’un syndrome de Münchhausen par procuration. Kaylene Bowen-Wrigth, une Américaine de 34 ans est accusée d’avoir mis en danger la vie de son fils en lui faisant subir des opérations et prendre des traitements dont il n’avait pas besoin, comme le rapporte CBS.

Cette habitante de Dallas au Texas (Etats-Unis) est la mère de Christopher, 8 ans. Depuis son plus jeune âge, elle prétend que son enfant est malade. Au total, Christopher est allé plus de 300 fois chez le médecin et a subi 13 lourdes opérations.

Ces interventions inutiles lui ont valu de graves complications. Le petit garçon, qui était en parfaite santé à sa naissance, a été victime de trois infections du sang. Les médecins ont découvert la vérité au mois de novembre, lorsque Kaylene Bowen-Wright amène son fils aux urgences, prétendant qu’il a été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

DES TROUBLES PHYSIQUES ET PSYCHOLOGIQUES

Les médecins écartent rapidement la piste de l’AVC. Mais le petit garçon est tremblant et ils suspectent sa mère d’avoir provoqué ses symptômes. Ils préviennent immédiatement les services sociaux. La jeune femme est arrêtée et sa caution est fixée à 150 000 dollars. Elle est inculpée pour coups et blessures.

Kaylene Bowen-Wright souffrirait du syndrome de Münchhausen par procuration. Ce trouble se traduit par le fait d’inventer des troubles sérieux et répétés à son enfant afin d’attirer l’attention et la compassion du corps médical et de son entourage. Elle est allée jusqu’à l’inscrire sur liste d’attente pour une greffe de poumon, prétendant qu’il souffrait d’un cancer.

Le petit présente aujourd’hui des troubles physiques mais également psychologiques. Forcé de se déplacer en fauteuil roulant, nourri par une sonde, il a entendu toute sa vie « qu’il était malade, incapable de manger normalement, d’aller à l’école et de vivre une vie normale ». Son père, qui ne vit pas avec eux, aurait déjà tenté plusieurs fois de signaler ces abus.

 

Source:topsante




Partagez avec vos amis:

Comments

comments