Admis à l’hôpital sous un faux nom, cet enfant malade victime d’abus et de négligence doit son rétablissement à un couple aimant



Admis à l'hôpital sous un faux nom, cet enfant malade victime d'abus et de négligence doit son rétablissement à un couple aimant

Lorsque Chas et Katie ont déménagé dans une toute petite ville tranquille, ils ont immédiatement su qu’il s’agirait de l’endroit parfait pour fonder une famille. Ils espéraient venir en aide à un enfant par le biais de l’adoption. 

Un jour, ils ont reçu un appel d’une agence d’adoption située à trois heures de route de leur domicile. Un bébé de 2 mois avait été admis dans un hôpital et se trouvait dans une piètre condition. L’enfant avait grandement besoin du réconfort d’une famille d’accueil. Mais le couple ignorait encore le défi que représentait l’accueil de cet enfant.

 

Le bébé souffrait d’un sevrage de méthamphétamine puisque sa mère se droguait. De plus, il  avait un fémur cassé. Victime de maltraitance, il avait été enregistré à l’hôpital sous un faux nom pour éviter les soupçons. Le couple ne s’imaginait pas que l’adoption allait ressembler à une expérience aussi éprouvante, mais ils ont accepté d’héberger le petit Jett.

En raison de sa blessure, le poupon devait porter un harnais de sécurité en tout temps. Le couple devait le nourrir, le laver et le changer de couche malgré son harnais, ce qui s’avérait plutôt complexe. De plus, Katie et Chas n’avaient aucune expérience avec un enfant qui avait vécu autant de souffrance. Mais ils étaient prêts à l’entourer d’amour pour qu’il se remette de ses mauvais traitements.

 


Voir cette publication sur Instagram

 

6 months apart 💕 why we do what we do. #fosterparent #fostercare #fostertoadopt #cookchildrenshospital #adoption #adoptionday

Une publication partagée par Katie Shira (@katieshira) le

 

En plus de douleurs physiques constantes, Jett vivait avec un traumatisme psychologique malgré son très jeune âge. Katie et Chas devaient l’accompagner à travers son cheminement afin qu’il puisse guérir physiquement et psychologiquement.

Le couple lui a offert un soutien inconditionnel et l’a aimé dès le départ comme s’il était leur propre enfant.

Et l’amour a vraisemblablement permis à Jett d’aller mieux, tant physiquement que psychologiquement.
 
enf

Toutefois, Chas et Katie ont dû faire face à encore plus de défis.

Les parents biologiques de Jett ayant terminé leur réadaptation, le couple accompagnait le garçon lors de visites effectuées auprès de ses parents. Lorsque ceux-ci ont demandé la garde du bébé, le couple croyait que l’enfant n’allait pas être en sécurité auprès d’eux.

Le duo s’est lancé dans de longues procédures, n’obtenant pas de réponses à leurs demandes d’enquête concernant les mauvais traitements subis par le bambin. Et entre-temps, même les grands-parents biologiques du petit s’étaient ralliés aux parents biologiques dans l’espoir d’obtenir la garde.
 
enf2

Source image : Katie Reynolds Shira / Facebook

Puis, lors d’un procès devant jury, Chas et Katie ont obtenu la garde légale de Jett, après l’avoir eu durant 821 jours en famille d’accueil. Il a été prouvé que l’enfant était entre bonnes mains auprès du couple et qu’il pourrait mieux s’épanouir que s’il retournait auprès de sa famille biologique.
enf3
Source image : Katie Reynolds Shira / Facebook

Et maintenant, le garçon a le bonheur de vivre auprès de ses parents adoptifs qui lui permettent de grandir entouré d’amour, d’affection et de soins. Il aura bientôt un petit frère ou une petite soeur avec qui s’amuser.

enf4
Source image : Katieshira / Instagram

Chas et Katie ont dû faire face à plusieurs défi dès le premier jour, mais ils ont tout fait dans l’intérêt de ce garçon qui méritait une meilleure vie.

Source: https://mambee.com
Crédit Photo: Katieshira / Instagram




Partagez avec vos amis:

Comments

comments