Il donne plus de 100 coups de couteau à son chien de service avant de l’égorger



Il donne plus de 100 coups de couteau à son chien de service avant de l'égorger

Malheureusement, la violence contre les animaux ne semble pas s’atténuer en 2019 comme l’illustre l’histoire de cet homme qui a donné plus de 100 coups de couteau à son chien avant de l’égorger. Un véritable massacre qui donne la chair de poule.

C’est le site web d’informations et de divertissement britannique le Daily Mail qui rapporte cette nouvelle qui va en choquer la majorité d’entre vous et qui va surtout scandaliser tous les amis des animaux ainsi que les associations qui protègent leurs droits. En effet, aux États-Unis, dans la banlieue de la ville de Phoenix en Arizona, un homme de 27 ans nommé Jacob Bushkin est accusé d’avoir donné 100 coups de couteau à son chien avant de l’égorger et de le jeter dans une poubelle en bas de chez lui. Un véritable bain de sang qui fait froid dans le dos.

inline_resized_1024_5c7ad8a6a8cba_299563

On sait bien la question que vous vous posez en ce moment : quel genre d’être humain est-il capable de commettre un tel crime ? Évidemment, ce n’est pas à la portée de tout le monde, mais le Daily Mail indique que Jacob Bushkin a d’un trouble bipolaire de la personnalité. Selon les informations de Wikipédia, “un trouble bipolaire est un trouble de l’humeur fluctuant entre les deux pôles maniaque et dépressif”. Autrement dit, ces personnes sont capables du pire lorsqu’une crise intervient.

C’est exactement ce qui est arrivé à Jacob Bushkin après avoir commis cet horrible meurtre. En effet, le Daily Mail raconte qu’il a appelé ses parents pour les avertir que son chien était décédé. Une fois arrivée sur place, la famille découvre le corps du chien, encore vivant, dans l’une des poubelles autour de la maison. Ils décident donc de l’amener chez le vétérinaire le plus proche pour essayer de sauver l’animal. Le vétérinaire est si scandalisé par l’état du chien qu’il décide d’appeler la police pour expliquer cette situation complètement hallucinante.

inline_resized_1024_5c7ad8b24de73_299563

Toujours selon les informations du Daily Mail, Jacob Bushkin n’aurait pas pris ses médicaments le jour où il a commis ce terrible massacre. C’est ce qui expliquerait cette folie meurtrière. Il a tout de même était placé en détention le temps que l’enquête soit terminée. On devrait avoir davantage de détails sur cette histoire prochainement. Il s’agit donc d’une affaire à suivre.

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Courtoisie




Partagez avec vos amis:

Comments

comments