Le pape avoue que des religieuses de l’Église catholique ont été utilisées comme esclaves sexuelles



Le pape avoue que des religieuses de l'Église catholique ont été utilisées comme esclaves sexuelles

Décidément, l’Église catholique est plus que jamais touchée par différents scandales. Cette fois, il s’agit de religieuses qui ont été transformées en esclaves sexuelles pendant plusieurs années. Une information qui émane directement du Pape François en personne.

Le pape avoue que des religieuses de l'Église catholique ont été utilisées comme esclaves sexuelles

C’est le quotidien le Journal de Montréal qui rapporte cette nouvelle qui risque de choquer grandement l’opinion publique aux quatre coins de la planète tant il s’agit d’une information d’une importance capitale. En effet, dans son avion en direction du Vatican, le Pape François a décidé de lâcher une véritable bombe médiatique : il a admis que des religieuses qui ont été transformées en esclaves sexuelles pendant plusieurs années. Il a expliqué que ce genre d’agissements a eu lieu un peu partout sur la planète et que ce phénomène était devenu trop gros pour le passer sous silence.

Ainsi, le Journal de Montréal explique que dans de nombreuses églises à travers le monde un système bien précis était mis en place : les prêtres faisaient des religieuses leurs esclaves sexuelles. Ils les violaient à répétition et se montrer très violents avec elle. Certaines religieuses tombaient même parfois enceintes et se retrouvaient montrées du doigt par leurs communautés respectives. Elles devaient se résigner à avorter ou à élever l’enfant par elle-même parce que jamais un prêtre n’aurait reconnu le fait qu’il soit père d’un enfant né dans ces circonstances.

Force est de constater qu’il s’agit d’une histoire qui fait froid dans le dos. En effet, se dire que pendant autant d’années des femmes se sont fait violer à de multiples reprises par des prêtres violents donne la nausée. C’est exactement le sentiment du Pape François qui ne pouvait plus fermer les yeux sur ces agissements et de faire comme si de rien n’était. Il a donc fait le bon choix, mais c’est certain que sa décision de prendre position sur ce sujet ne va pas ravir certains membres de l’Église catholique.

En effet, il ne s’agit pas d’une très bonne publicité pour la religion catholique, mais il était impossible pour le Pape François de se taire face à un tel phénomène. Après les histoires de pédophilie en pagaille, l’Église catholique se retrouve donc encore dans la tourmente pour des histoires de viols et d’inconduites sexuelles extrêmes.

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: iStock




Partagez avec vos amis:

Comments

comments