Salon de l’agriculture : un retraité handicapé fond en larmes dans les bras de Macron



Salon de l'agriculture : un retraité handicapé fond en larmes dans les bras de Macron

Serrant des mains par dizaines et multipliant les selfies, Emmanuel Macron a eu ce samedi un parcours interrompu par les sollicitations les plus disparates.
Il s’agissait ni plus ni moins que de son premier grand bain de foule depuis le début du mouvement des Gilets jaunes. Emmanuel Macron a pris son temps samedi au Salon de l’agriculture au point de largement déborder de son programme.

Après un discours de plus d’une heure, sous forme de plaidoyer pour une PAC « réinventée », le président de la République a serré des mains par dizaines et multiplié les selfies. Parmi les séquences marquantes, on retiendra notamment ses rencontres avec un retraité handicapé puis un immigré tunisien, tous deux en pleurs, empêtrés dans des tracasseries administratives. A chaque fois, Emmanuel Macron les a pris dans ses bras plusieurs secondes.

Diminuée depuis «plusieurs AVC », le premier lui a expliqué vivre avec 698 euros par mois depuis la suppression de son Allocation adulte handicapé (AAH) une fois parti à la retraite. « On a quand même le droit de cumuler les deux (…) et de vivre avec 1200-1300 euros, ce qui me permettrait d’avoir un bon pouvoir d’achat », a-t-il estimé.

Après avoir parcouru les documents administratifs tendus par son interlocuteurs, Emmanuel Macron répond à ce père de quatre enfants qu’il a le droit à davantage d’aides sociales. « On a augmenté le minimum vieillesse, donc je pense qu’il y a une part que vous ne devez pas toucher, a indiqué le chef de l’État. Vous êtes en dessous du minimum vieillesse car vous ne l’avez pas demandez ».

Pour rappel, le minimum vieillesse s’élève actuellement à 868 euros pour une personne seule. Emmanuel Macron lui a en tout cas promis que ses équipes s’occuperaient de son dossier.




Partagez avec vos amis:

Comments

comments