Son conjoint musulman est forcé de manger du porc pendant qu’il est détenu aux frontières américaines



Son conjoint musulman est forcé de manger du porc pendant qu'il est détenu aux frontières américaines

Une femme de l’Ohio affirme que des agents des frontières américaines ont détenu son mari musulman pendant une semaine et qu’ils ne lui ont servi que du porc en guise de nourriture, et ce, alors que le pauvre homme avait un permis de travail valide.

La femme nommée Jennifer Asif explique son conjoint, Adnan Asif Parveen, qui est d’origine pakistanaise et espagnole, s’est fait dire qu’il devrait se contenter des sandwichs au porc, car on ne lui servirait rien d’autre à manger.

Depuis qu’elle a dénoncé le traitement subi par son conjoint, qui est toujours détenu et sous la menace d’être expulsé du pays, Jennifer Asi a appris que la demande de “carte verte” de son conjoint avait été refusée par les autorités. 

mus1

 

Le couple s’était connu en 2014 par l’entremise de l’application Tinder. Le conjoint de Jennifer Asif était de passage à New York afin de visiter des membres de sa famille.

En 2016, l’homme faisait une demande de “carte verte” suite à son mariage avec Jennifer Asif et il avait été informé qu’on lui accordait un permis de travail en attendant la fin du long processus de traitement de sa demande. 

mus2

 

Le couple vit à Columbus, en Ohio, mais depuis un an, Adnan a un travail de camionneur qui fait en sorte qu’il doit davantage se déplacer et malheureusement pour lui, il a emprunté le mauvais point de passage dans le sud du Texas.

En raison d’un délai de la poste qui a fait en sorte qu’Adnan n’avait qu’une copie de son permis de travail précédent sur lui, l’homme a aussitôt été envoyé en détention. 

mus3
Détenu depuis 6 jours, Adnan n’a mangé jusqu’ici que du pain, car sa religion lui empêche de consommer du porc. Les agents qui le surveillent refusent de lui donner autre chose en guise de nourriture.
 

Souhaitons que la situation de cet homme se régularise au plus vite.

Source: Dailymail
Crédit Photo: Courtoisie




Partagez avec vos amis:

Comments

comments