Un homme bat sa femme à mort et filme le tout pour montrer à ses amis qu’il la contrôle



Un homme bat sa femme à mort et filme le tout pour montrer à ses amis qu'il la contrôle

 Des histoires de violences conjugales, on en entend malheureusement trop souvent… mais celle-ci repousse les limites de l’horreur car en plus d’avoir battu à mort sa femme, un homme a filmé toute la scène pour ensuite montrer la vidéo à ses amis afin de leur prouver que c’est lui qui avait le contrôle dans le couple. Un geste bien lâche qui a coûté la vie à une pauvre femme qui tentait justement de se sortir de l’horreur de la violence conjugale.

Un homme de 34 ans risque 15 années de prison après avoir battu sa femme à mort et l’avoir filmé pour montrer le résultat à ses amis.

Vivant dans la ville de Lebedyan en Russie, Maxim Gribanov a tabassé sa femme Anastasia Ovsiannikova après qu’elle lui ait annoncé qu’elle voulait le quitter. Toutefois, l’homme manipulateur et ultra contrôlant ne voulait rien savoir, il a alors battu à mort sa femme.

fi-1

Après l’avoir frappé pendant plusieurs heures, son corps était couvert de bleus. Maxim Gribanov a alors décidé de filmer son épouse pour montrer le résultat à ses amis et leur montrer qu’elle était “sous contrôle”.

Voici une photo tirée de la vidéo que l’homme a montrée à ses amis, comme vous pouvez malheureusement le constater, la pauvre femme était complètement recouverte d’ecchymoses. Elle n’avait presque aucune chance de s’en sortir.

fi-2

La femme de 28 ans a finalement réussi à appeler les secours. Elle a été transportée à l’hôpital avec le corps couvert de bleus et souffrant d’une hémorragie interne et d’os brisés.

Arrivée à l’hôpital, Anastasia Ovsiannikova est tombée dans le coma et est malheureusement décédée six jours plus tard.

fi-3

Cela faisait plusieurs années qu’elle était victime de violences de la part de son mari.

Elle cherchait le courage de lui annoncer qu’elle avait rencontré quelqu’un d’autre. Quand elle lui a finalement dit, elle l’a payée de sa vie.

fi-4

Maxim Gribanov l’avait forcé à quitter son travail et avait menacé son père et son frère au cas où ils voudraient le dénoncer à la police.

Après sa mort, il a plaidé “partiellement coupable” selon la police. L’homme a déclaré “avoir ses raisons” pour avoir fait ce qu’il a fait.

Il risque 15 années de prison.

fi-5

Malheureusement ce triste événement nous rappelle que la violence conjugale est toujours présente à notre époque et que même si certaines femmes tentent de s’en sortir, la violence de leur conjoint les rattrape…

Source: DailyMail
Crédit Photo: Facebook




Partagez avec vos amis:

Comments

comments