Une mère laisse le cordon ombilical de son bébé attaché à son placenta pendant 9 jours



Une mère laisse le cordon ombilical de son bébé attaché à son placenta pendant 9 jours

Vanessa Fisher a choisi d’avoir un bébé lotus, elle a décidé de laisser le cordon ombilical de son enfant attaché à son placenta jusqu’à ce qu’il se dessèche et qu’il tombe de lui-même.

La mère a expliqué son choix dans une publication partagée par plusieurs mamans sur les médias sociaux.

«Mon intérêt pour la naissance lotus s’est développé après ma recherche initiale sur les options de sang de cordon. J’ai découvert que des mères avaient laissé le cordon attaché pendant plusieurs minutes ou quelques heures après la naissance pour permettre au placenta d’arrêter de pulser. Cela assurerait qu’il y avait du temps pour un transfert complet du sang placentaire à bébé. Amener cette idée un peu plus loin, c’est la naissance lotus. L’idée m’a vraiment touchée parce que je m’étais déjà attelée à adopter une approche très naturelle de cette grossesse, et il était important pour moi de supprimer toute interférence médicale inutile. C’était très tôt dans la grossesse que nous avons décidé que cela serait ajouté à notre plan de naissance.

Dans mon esprit, j’imagine que le bébé passe 10 mois in utero seulement à savoir que sa mère lui donne la vie, que son placenta lui offre de la nourriture et que le cordon ombilical le relie aux deux. Après la naissance, le bébé est normalement sorti de l’utérus et séparé de son cordon et de son placenta – une série d’événements que j’imagine être traumatisants émotionnellement pour un bébé. Une réintroduction à la mère de l’extérieur ne peut être évitée, mais une séparation graduelle du cordon ombilical et du placenta semble plus attentionnée émotionnellement pour le bébé. Je crois que lorsque le cordon se détache naturellement et que le placenta termine son travail en fournissant des nutriments et du sang à bébé, le bébé a le temps d’établir un nouveau lien et de dépendre du père.

 

Au début, mon mari a été surpris par l’idée, mais néanmoins favorable. D’autres membres de la famille n’étaient pas friands à l’idée. Je pense que la plus grande réticence provenait du fait qu’elle n’était pas familière. Je n’ai trouvé les objections de personne suffisamment valables pour reconsidérer ma décision. Les méthodes peu orthodoxe sont difficiles à conceptualiser pour plusieurs, nous sommes tellement habitués aux limites de la médecine occidentale, nous nous en tenons à ce que nous savons sans trop de considération pour la médecine alternative.

Leurs arguments inclus le fait que le placenta est définitivement sans attrait. Le placenta étant attaché, il faudrait qu’ils soient encore plus prudents avec le bébé. Mon fils a décidé qu’il ne tiendrait même pas le bébé tant que le placenta n’aurait pas disparu. J’ai lu des articles qui disaient que c’était insalubre, même non civilisé. En ligne, j’ai trouvé que les médecins spéculaient sur l’éventualité d’une infection, mais je n’ai trouvé aucune étude pour vérifier cette inquiétude.

 9148

Que le cordon soit coupé ou non, il se détache naturellement. Un vieil adage, “Si ce n’est pas cassé, ne le répare pas” me vient à l’esprit quand je pense à la naissance lotus. Il n’y avait absolument aucun défaut dans la façon dont Dieu a conçu une partie du processus de la conception, à la naissance, à l’allaitement maternel. Aucun processus n’a besoin d’être manipulé, tout a été magnifiquement orchestré. Je suis tombée récemment sur une citation de Lao Tzu qui disait: “La nature ne se presse pas, mais tout est accompli.” Ce proverbe de sachet de thé m’a confirmé que la nature n’a pas besoin de mon aide, elle fonctionnera parfaitement d’elle-même.

9149

La naissance du lotus devrait être envisagée par les nouveaux parents en raison des avantages pour la santé qu’un bébé reçoit d’un transfert de sang placentaire complet. Cela crée une transition plus fluide pour un nouveau-né. Il encourage le lien et peut rendre un bébé plus paisible et serein, car ils évitent une expérience traumatisante à la naissance.

Dans les jours qui ont suivi sa naissance, le cordon d’Ashton est devenu très sec et cassant comme une brindille. Le cinquième jour, le cordon s’est cassé. Le placenta était séparé et une partie du cordon est restée connectée. Le neuvième jour, la partie restante du cordon s’est détachée. Le processus a réussi. Il n’a causé aucune infection ou inconfort au bébé.

Je n’essaie pas de forcer mon expérience sur qui que ce soit. Mais j’ai partagé mon vécu parce que dans tous les mystères de la reproduction et de l’accouchement, cela avait du sens pour moi. Et heureusement, comme je l’avais prévu, ça s’est bien déroulé.»

9150

Que pensez-vous de cette pratique?

Source: Love What Matters
Crédit Photo: Courtoisie




Partagez avec vos amis:

Comments

comments